Publications scientifiques

Voici une sélection de publications scientifiques associées au projet GéoSAS :

  • Donatien Dallery, Hervé Squividant, Alban de Lavenne ,Josette Launay & Christophe Cudennec (2020) An end-user-friendly hydrological Web Service for hydrograph prediction in ungauged basins, Hydrological Sciences Journal, DOI: 10.1080/02626667.2020.1797045, 2020.

A consolidated geomorphology-based approach for discharge prediction in ungauged basins (PUB) through deconvolution of discharge signals from gauged donor catchments, their transposition and their convolution towards target outlets, has been made available online to end users through a Web Processing Service (WPS) for the synoptic peninsular region of Brittany, France. In the spirit of hydrological services, the SIMFEN WPS allows anyone to execute the hydrological modelling package transfR online through: (1) Open Geospatial Consortium (OGC®) interoperability standards; (2) collection and use of public hydrometric data; (3) connection to the pre-existing MNTSurf WPS for geomorphometric analysis; (4) visualization using a collaboratively developed Mviewer; and (5) innovative WPS workflows. The ability to model discharge series at any ungauged outlet of the synoptic region is offered to specialists of other disciplines, non-modeller water practitioners and interested citizens to support interdisciplinarity, water monitoring and management, and related science-society-policy debates and actions.

  • Isabelle Braud, Véronique Chaffard, Charly Coussot, Sylvie Galle, Patrick Juen, Hugues Alexandre, Philippe Baillion, Annick Battais, Brice Boudevillain, Flora Branger, Guillaume Brissebrat, Rémi Cailletaud, Gérard Cochonneau, Rémy Decoupes, Jean-Christophe Desconnets, Arnaud Dubreuil, Juliette Fabre, Santiago Gabillard, Marie-Françoise Gérard, Sylvain Grellet, Agnès Herrmann, Olivier Laarman, Eric Lajeunesse, Geneviève Le Hénaff, Olivier Lobry, Antony Mauclerc, Jean-Baptiste Paroissien, Marie-Claire Pierret, Norbert Silvera & Hervé Squividant (2020) Building the information system of the French Critical Zone Observatories network: Theia/OZCAR-IS, Hydrological Sciences Journal, DOI: 10.1080/02626667.2020.1764568, 2020.

The French Critical Zone research infrastructure, OZCAR-RI, gathers 20 observatories sampling various compartments of the critical zone, each having developed their own data management and distribution systems. A common information system (Theia/OZCAR IS) was built to make their in situ observation FAIR (findable, accessible, interoperable, reusable). The IS architecture was designed after consultation of the users, data producers and IT teams involved in data management. A common data model based on various metadata standards was defined to create information fluxes between observatories’ ISs and the Theia/OZCAR IS. Controlled vocabularies were defined to develop a data discovery web portal offering a faceted search with various criteria, including variables names and categories that were harmonized in a thesaurus published on the web. This paper describes the IS architecture, the pivot data model and open-source solutions used to implement data discovery, and future steps to implement data downloading and interoperability services.

Dans un contexte où nous assistons à la généralisation du concept d’Open Science, l’Open Data et la réutilisation des données constituent un enjeu fort pour la recherche. Nous présentons dans cet article la démarche déployée dans le cadre de l’Observatoire de Recherche en Environnement AgrHyS pour établir une chaîne de traitement automatisée allant de la mesure à la diffusion. Nous détaillons le cadre générique de cette démarche initiée il y a une vingtaine d’année. Nous parcourons les différentes étapes de cette chaîne humaine et technique en retraçant le chemin de la donnée, de l’acquisition à la diffusion. Nous décrivons d’abord les différents développements qui ont permis l’automatisation du transfert, de l’expertise, et de la sauvegarde de la donnée dans une base de données. Nous décrivons ensuite la philosophie et la mise en place d’outils de publication et de réutilisation qui reposent sur une Infrastructure de Données Spatiales et sur le développement de modules complémentaires spécifiques à la dimension temporelle des données de l’observatoire. Enfin, nous expliquons comment le pari initial de 2009 qui consistait à suivre les préconisations de la directive INSPIRE (Trouver, Voir, Télécharger) permet en effet de répondre aux nouvelles exigences du FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable) data.

  • Bera, R., Squividant, H., Le Henaff, G., Pichelin, P., Ruiz, L., Launay, J., Vanhouteghem, J., Aurousseau, P., and Cudennec, C.: GéoSAS : A modular and interoperable Open Source Spatial Data Infrastructure for research, Proc. IAHS, 368, 9–14, https://doi.org/10.5194/piahs-368-9-2015, 2015.

To-date, the commonest way to deal with geographical information and processes still appears to consume local resources, i.e. locally stored data processed on a local desktop or server. The maturity and subsequent growing use of OGC standards to exchange data on the World Wide Web, enhanced in Europe by the INSPIRE Directive, is bound to change the way people (and among them research scientists, especially in environmental sciences) make use of, and manage, spatial data. A clever use of OGC standards can help scientists to better store, share and use data, in particular for modelling. We propose a framework for online processing by making an intensive use of OGC standards. We illustrate it using the Spatial Data Infrastructure (SDI) GéoSAS which is the SDI set up for researchers’ needs in our department. It is based on the existing open source, modular and interoperable Spatial Data Architecture geOrchestra.

  • Squividant, H., Béra, R., Aurousseau, P., and Cudennec, C., 2015. Online watershed boundary delineation: Sharing models through Spatial Data Infrastructures. 2015. PIAHS, 268, 144–149, https://doi.org/10.5194/piahs-368-144-2015, 2015.

The proposal in this paper is to make accessible the hydrology analysis tools that were developed by our research team in the past years through an interoperable Spatial Data Infrastructure. To this aim we chose to develop add-ons for the geOrchestra OGC-compliant platform. Such add-ons trigger algorithms and retrieve their output in real time through OGC standard WPS. We then introduce a watershed WPS add-on and its functioning modes. In so doing we exemplify the fact that the use of OGC standards make it straightforward (and transparent to the user operating a common web browser) to remotely trigger a process on a distant server, then apply it to distant data present on a remote cartographic server, and drop the outcome onto a third-party cartographic server while visualizing it all on a browser.

  • Squividant, H., Béra, R., Aurousseau, P., 2013, WPS Bassin Versant: un outil de modélisation hydrologique intégré à une infrastructure de données spatiales. Revue M@ppemonde n°112. 2013.

Le développement des solutions de géomatique web permet la diffusion des données géographiques et des outils d’analyse spatiale en temps réel auprès des publics concernés. De nombreux outils conceptuels et logiciels ont été récemment développés dans ce domaine, y compris dans celui de la modélisation hydrologique. Or trop souvent encore, ces outils ne s’intègrent qu’imparfaitement les uns aux autres ou font un usage limité ou partiel des possibilités offertes par les standards actuels. Il est donc primordial d’améliorer l’interopérabilité des systèmes et des outils pour offrir aux utilisateurs une infrastructure de données géographiques permettant l’accès aux données sur le territoire ainsi que l’appropriation et l’utilisation d’outils d’analyse et de modèles par des utilisateurs, techniciens ou non. Nous présentons ici une intégration de fonctions devant faciliter la gestion de la ressource en eau, à l’architecture de données spatiales (ADS) geOrchestra (2009). Nous illustrons cette approche par l’exemple du calcul des contours topographiques des bassins versants.

  • Vinatier, J.-M., Chafchafi, A., Barjeot, L., Toutain, B., Laroche, B., Arrouays, D. et Squividant, H., 2013 – Websol : une plateforme Internet de diffusion des données pédologiques . Etude et Gestion des Sols, 20 (3), pp.7-18. 2013.

Le projet Websol est une interface Web qui permet de promouvoir et de faciliter la mise à disposition et la valorisation des connaissances sur les sols (RRP notamment) auprès des nombreux utilisateurs potentiels régionaux (techniciens, conseillers, administrations, etc.) et territoriaux (collectivités, contrats de rivières, etc.), ainsi que, pour partie de ces données, auprès du grand public. Cette interface  est maintenant finalisée dans sa première version dans le cadre du projet CASDAR 2007-2010.
La plateforme a pour vocation la valorisation aussi bien des données pédologiques que des applications réalisées à partir de ces données. Le développement de nouveaux modules élargira encore le champ des valorisations.
Pour aider à son implantation chez les partenaires impliqués dans le programme IGCS, et veiller à son évolution en la dotant de nouvelles fonctionnalités; la plateforme Websol est mise à disposition (droits de propriété et codes sources) du RMT « Sols et Territoires ». L’axe 5 de ce RMT se fixe pour objectif d’appuyer les déploiements de la plateforme dans les régions candidates, de réaliser des supports et des manuels relatifs à l’application, de proposer des évolutions possibles de la plateforme et enfin clarifier son positionnement juridique par rapport à la Directive INSPIRE.